Accueil Actualités Actualités J’ai raté mon bac et alors ?

J’ai raté mon bac et alors ?

Les horizons ne sont plus totalement fermés pour les étudiants n’ayant pas décroché leur bac. Qu’ils soient issus du privé ou public, ils ne sont plus exclus de la carte de formation, de plus en plus variée.

Il fût un temps où le bac était le sésame pour accéder à des études supérieures et par conséquent, au marché de l’emploi. Dorénavant, les tendances ont évolué et l’offre actuelle permet à ces candidats recalés non seulement de se rattraper, mais aussi de se forger une carrière professionnelle et d’envisager même des cursus plus poussés pour les plus ambitieux. Ainsi, l’offre de formation est de plus en plus diversifiée, aussi bien du côté du privé que du public. Entre une formation d’infographie, stylisme-modélisme, hôtesse de l’air…, les prétendants n’ont que l’embarras du choix. Ce qui peut être louable, c’est que certains programmes offrent en même temps la possibilité aux étudiants de repasser le bac et de le réussir. C’est le cas notamment d’Art Com, école supérieure de design à Casablanca, qui a formé plus de 150 lauréats pour cette filière depuis son lancement en 1998. Il s’agit d’une formation en communication visuelle qui s’étale sur trois ans. Mais au terme de la 1re année, les candidats ont la possibilité de passer un bac en Arts Plastiques. «Pour mettre toutes les chances de leur côté, nous leur proposons des cours de soutien d’une durée de deux mois», explique Zahia Benabdeljalil, chargée du développement et des relations extérieures d’Art Com. S’ils le réussissent, ils peuvent soit se réorienter vers les formations supérieures, sinon continuer le cursus déjà entamé.
Devenir hôtesse de l’air ou steward séduit également de nombreux jeunes étudiants. Acadair, qui accueille sa première promotion en septembre 2010, propose une formation de 9 à 18 mois, en alternant les stages au sein des entreprises. Les lauréats vont recevoir à terme un diplôme de personnel d’accueil dans le transport maritime et aérien. S’il suffit du niveau bac pour y avoir accès, les dirigeants de l’école restent cependant intransigeants quant à la maîtrise des langues, surtout l’anglais.
Pour ceux qui n’ont pas les moyens financiers pour un institut privé, car le coût reste tout de même cher, la formation publique demeure une alternative. L’OFPPT, le premier organisme de formation public propose de son côté un large catalogue pour les niveaux bac, découlant sur un niveau de technicien. Parmi les branches disponibles, audiovisuel et cinéma, tourisme, hôtellerie et restauration, textile et habillement, transport…Pour s’inscrire, il faut s’acquitter des 600 DH exigés, tout en sachant que l’accès aux filières dépend de la branche scolaire du candidat.
En tout cas, avec ou sans bac, les opportunités d’emploi ne manquent pas pour ces profils. Bien sûr, ils ne peuvent pas prétendre à des postes exigeant un lourd background, du moins pas sur le champ. Ils arrivent tout de même à s’imposer sur le marché de l’emploi, chacun à sa façon. Par exemple, pour les lauréats d’Art Com, «soit ils sont embauchés par les entreprises qui les avaient pris comme stagiaires. Sinon, beaucoup lancent leur propre projet. C’est le cas notamment d’un de nos étudiants qui a créé Amwaj, le premier magazine de surf marocain», confie Benabdeljalil. L’insertion professionnelle est également plus facile lorsque l’école est liée par des partenariats avec de grandes entreprises. «Nos lauréats ont tous un emploi à la fin du cursus. Nous en sommes même à avoir un excédent d’offres d’emploi», déclare Mohamed Tazi, DG de Collège Lasalle. Cet établissement propose à son tour un large éventail de formation pour les niveaux bac: Infographie, design d’intérieur, marketing et action commerciale, hôtellerie…, sur deux ou trois ans maximum. Collège Lasalle va même jusqu’à accorder chaque année, des bourses de 80.000 DH aux plus méritants pour poursuivre leurs études au Canada. Une chose est sûre, l’avenir d’un recalé au bac n’est plus aussi incertain qu’avant.

Sara BADI
 

Recherche des articles

  • Rechercher
  • En kiosque

     

    Sondage

    Comment jugez-vous le graphisme et le contenu?
     

    Ceux qui sont en ligne

    Nous avons 6 invités en ligne